Ligne 24 – Limoges – Poitiers

La Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans qui mit en service la première ligne le 23 décembre 1867.

À l’origine, cette ligne fut créée sous la forme d’un embranchement de la ligne Les Aubrais Montauban POLT qui se détachait à hauteur de Bersac-sur-Rivalier (près de Saint-Sulpice- aurière) pour relier le Dorat et Poitiers.

Un tronçon de cette ligne sert à la desserte fret des sites de stockage de Bessines-sur- Gartempe.
Elle constituait le prolongement naturel de la Ligne Montluçon - Saint-Sulpice-Laurière et permettait de relier sans rebroussement des trains, la Creuse à la façade Atlantique.
La section de ligne reliant Limoges au Dorat via Bellac, sous la concession de la Compagnie des chemins de fer de l’État, fut mise en service progressivement de 1880 à 1881. En 1882, cette même section sera désormais exploitée par la Compagnie du Paris-Orléans.

Des années cinquante à 1976, des trains directs relient Nantes à Limoges « Tout ne partait pas de Paris ».

Après plusieurs décennies d’une lente dégradation, la partie poitevine était en fin de vie. Le tronçon limousin était rénové ponctuellement par les équipes de maintenance (comme la ligne Limoges-Angoulême).
Dans le cadre des Contrats de Plan Etat Région (CPER), un important plan de modernisation de la ligne a été engagé avec plusieurs mois d’interruption de trafic.
La signalisation a été modernisée pour être commandée à distance depuis le poste d’aiguillage de Limoges.
Depuis le printemps 2010, la voie a été renouvelée entre le Dorat et Poitiers permettant de porter la vitesse à 140 km/h. Malheureusement, des déformations structurelles de la voie imposent depuis d’importants ralentissements sur cette section augmentant les temps de parcours de 10 min.
Entre Le Dorat et Limoges, la voie a été en partie rénovée mais le tracé sinueux empruntant les gorges du Vincou limite la vitesse des trains entre 80 et 100 km/h.
Les trains effectuent actuellement le parcours reliant les ex-capitales régionales en 2 h en moyenne (1 h 52 pour le meilleur).

  • La remise à niveau de l’infrastructure permettrait de ramener les temps de parcours à 1 h 45, voire 1 h 35 pour des trains n’ayant que deux arrêts.
  • Pour améliorer encore ces performances, il serait nécessaire d’augmenter le rayon des courbes entre Limoges et le Dorat. Ces travaux, nécessitant des terrassements et une modification des emprises foncières, pourraient permettre de rapprocher le temps de parcours de Limoges à Poitiers autour des 1 h 20. Son impact environnemental, en revanche, serait nul puisque chaque mètre carré prélevé serait rendu en libérant l’ancien tracé. Enfin, le tracé de la voie étant en grande partie “rurale”, les conflits de propriété nécessitant des expropriations seraient très limités.
  • Obtenir une desserte de la zone d’activité du Futuroscope depuis Limoges :
    • Les voyageurs, venant du Limousin et voulant se rendre au Parc de Loisir du Futuroscope, sont actuellement obligés d'effectuer un changement modal en gare de Poitiers. Les TER à destination de Châtellerault desservant la gare du Futuroscope n’étant jamais en correspondance avec les trains venant de Limoges. Cela implique un allongement du temps de parcours détournant les utilisateurs vers la voiture particulière. Il serait pourtant possible de prolonger les trains venant de Limoges jusqu’à la gare du Futuroscope avant que ceux-ci ne rebroussent chemin pour venir stationner à Poitiers. La problématique étant identique pour les parcours domicile-travail du bassin de Montmorillon vers la zone d’activité du Futuroscope. Cette desserte pourrait faire partie d’un projet de diamétralisation entre Montmorillon et Le Futuroscope.
  • Mettre en œuvre la diamétralisation ferroviaire entre Le Dorat et Uzerche comme porté par Tramtrain Limousin

Aucune.

Halte ferroviaire - Zone Industrielle et commerciale Nord

La ligne traverse ce secteur économique essentiel de la métropole. Un arrêt (près du pont enjambant la voie, rue Francisco Ferrer, articulé au réseau urbain pourrait permettre l’accès direct pour les déplacements domicile-travail comme ceux de loisirs.

Halte Ferroviaire - Accès routier direct à la N147 et N 520 (ex D2000)

La mise en place d’un arrêt près du passage à Niveau n°58 sur la D 947 et la création d’une zone de stationnement importante permettrait le transfert modal des usagers utilisant les deux axes routiers majeurs N 147 et N 520.

Nieul

Commune de 1 640 habitants (chiffres 2018), première commune rurale desservie au départ de Limoges. Rattachée à Communauté de communes Élan Limousin Avenir Nature

Mise en œuvre d’une meilleure desserte pour les trajets domicile/travail et lieu d’étude.

Prochains départs

Peyrilhac St-Jouvent

La halte TER est rénovée tout comme l’arrêt de bus et le parking pour les automobiles. Située entre les deux communes de Peyrilhac  1 275 habitants (chiffres 2018) et Saint-Jouvent 1 656 habitants (chiffres 2018).

Coordonner les dessertes de Bus et de Train pour permettre la multi-modalité et le rabattage des voyageurs vers le train.

Prochains départs

Nantiat

la gare de Nantiat 1 599 habitants (chiffres 2018) , située en bordure du cœur de la ville, rattachée à la Communauté de Commune Elan Limousin Avenir nature, dispose d’un collège.

Prochains départs

Bellac

La gare de Bellac est située au cœur de la ville.

La ville de Bellac avec 3 642 habitants (chiffres 2018) se situe près des monts de Blond, dans le Nord-Ouest de la Haute-Vienne et dans le nord du Limousin, rattachée à la Communauté de communes Haut-Limousin en Marche.   Sous-préfecture du département, elle possède  un CFPA (Centre Formation Professionnel Agricole), un Lycee Général et Technologique Jean Giraudoux, un collège Louis Jouvet.

Prochains départs

Le Dorat

Commune de 1 703 habitants (INSE 20125), Le Dorat est considérée comme la capitale traditionnelle de la Basse Marche. Elle possède un collège Pierre Robert et un lycée professionnel Georges Sand.

Prochains départs

Lathus

La gare de Lathus est la première du département de la Vienne. Lathus St Remy est une commune de 1 216 habitants (chiffres INSE 2015).

Prochains départs

Embranchement Easydis

L’entreprise de distribution est toujours embranchée. Plus aucun train de FRET ne la dessert depuis les années 2000.

Préserver l’embranchement pour permettre une reprise du trafic en cas de développement du wagon isolé.

Montmorillon

Principale agglomération de la ligne avec plus de 6 000 habitants, la ville de Montmorillon est une sous-préfecture de la Vienne.

Prochains départs

Lussac les Châteaux

Lussac-les-Châteaux est une ville de 2 318 habitants (chiffres 2018). Elle possède un musée de la préhistoire.

Prochains départs

Mignaloux - Nouaillé

Gare de bifurcation donnant accès à une ligne capillaire FRET rénovée en 2020 pour le transport des céréales. La commune de Mignaloux Beauvoir avec 4 801 habitants (chiffres 2018) est rattachée à l’intercommunalité du Grand Poitiers.    

Prochains départs

Poitiers

La ville de Poitiers 88 665 habitants (chiffres 2018), est la préfecture de la Vienne et le siège de l’intercommunalité du grand Poitiers. Avec plus de 29 000 étudiants, Poitiers est une grande ville universitaire avec des étudiants venant du Limousin.

  • Prolongement des trains vers la gare Futuroscope. Permet d’irriguer le parc de loisirs et la zone économique.
  • Mise en correspondance des trains vers La Rochelle et/ou de trains directs.

Prochains départs